UTILISER PHOTOSHOP, UNE OBLIGATION ?

Ca va faire 8 ans dans quelques mois que j'ai transformé ma passion du dessin en "vrai travail" et je n'utilise toujours pas photoshop. Ni de tablette. Pour rassurer un peu ceux qui voudraient se lancer et qui ont l'impression qu'on ne peut rien faire sans avoir ce genre de logiciels, je voulais apporter mon témoignage avec les avantages et les inconvénients que j'ai pu rencontrer durant ses longues années.


IL Y A LONGTEMPS, DANS UNE GALAXIE TRES LOINTAINE...


Nous sommes en 2013, et je commence à me lancer en tant qu'illustratrice pro indépendante, sans formation dans quoi que ce soit.


Pour vous dire, à l'époque, je n'y connais tellement rien que je ne sais même pas ce que signifie l'acronyme "dpi" aprés le numéro, et je ne comprend pas pourquoi certains de mes dessins sont tous flous quand je les imprime alors que bon sang, c'était bien sur l'écran.


Si vous ne savez pas ce que signifie dpi, c'est probablement que vous ne travaillez pas dans ce qui touche à l'édition, l'impression, la retouche, et ce n'est pas dramatique. Sauf quand, comme moi, on décide d'en faire un métier.


Tout ca pour vous dire qu'a l'époque, je partais vraiment de loin. J'avais toujours plus ou moins dessiné, certes, mais jamais fait le moindre traitement d'image, a part mettre un filtre sur l'Instagram débutant de l'époque.


Au début, comme je n'y connaissais rien (et comme je ne travaillais qu'en noir et blanc, je ne voyais pas particulièrement l'intérêt d'avoir un logiciel performant pour rajouter..... ben rien du coup) mais que j'avais quand même besoin de faire des tirages de mes images, j'avais trouvé une solution toute simple: aller chez un imprimeur et le laisser faire le taf.


J'avais l'impression d'avoir bien joué le coup, donc j'amenai mes illustrations, ils me prenaient 1€ pour le scan, et ensuite 2€ par tirage sur papier à grain.

Ca aurai pu être le deal de l'année, mais non.


Tout simplement parce que progressivement je me suis rendue compte qu'il y avait des traces sur mes scans, que j'aurai bien voulu retravailler le contrastes, enlever cette petite poussière.... bref, il fallait que j'aille plus loin que juste mettre l'original sur la vitre et appuyer sur copie.


Clairement, eux n'allaient pas s'en charger, enfin, si, mais économiquement, il allait commencer à être intéressant de me former et de pouvoir le faire moi même.


DONC: PHOTOSHOP ?

Evidemment, dès qu'on se lance et qu'on à besoin de faire du traitement d'image, on (enfin, moi, et je pense que je ne suis pas la seule) pense Photoshop direct. Alors je suis allée sur leur site, j'ai vu les tarifs, j'ai pleuré, j'ai arraché mes cheveux et je me suis demandée comment j'allais bien pouvoir faire pour m'en sortir.


N'oubliez pas qu'à l'époque je m'étais lancée sans aucun apport, sans business plan et autres trucs logiques que n'importe qui est sensé faire quand il veut lancer son entreprise.


Moi j'avais rien de tout ça et je réinvestissais au fur et à mesure par rapport aux ventes d'illustrations que je faisais. Donc Photoshop, qui à l'époque je crois me souvenir n'avait pas de formules d'abonnement comme aujourd'hui, c'était quelque chose que j'avais du mal à envisager.


J'ai donc voulu trouver une formule gratuite, ou en tout cas moins chère, qui me permette de faire de l'édition d'image simple (je ne cherchais pas à faire quelque chose de très complexe au départ: retravailler une image, redimensionner, nettoyer des imperfections, etc... ).


Je suis tombée alors sur THE GIMP, et spoiler alert, j'y suis toujours aujourd'hui.


Je vous parlerai plus en détail de comment et pourquoi j'utilise THE GIMP dans un article dédié, mais pour l'instant je vais répondre à la question: peut on être pro sans Photoshop et quels sont les problèmes qu'on peut rencontrer.


LES PROBLEMES A CONTOURNER QUAND ON UTILISE PAS PHOTOSHOP


Il y a des soucis réguliers (largement contournables, puisque je ne l'ai toujours pas téléchargé) quand on utilise pas photoshop. En voici quelques uns:


-Nous voudrions que vous nous fournissiez le fichier psd s'il vous plait.

Alors le fichier psd, c'est une extension, vous l'aurez compris, qui désigne un fichier uniquement ouvrable avec photoshop (ou assimilés adobe je suppose, je n'ai jamais trop testé du coup). Le fichier psd est celui qui contient la matrice de l'illustration avec les calques d'image, c'est un peu "l'original" de ceux qui travaillent en numérique.

Quand on utilise comme moi The GIMP, ce fichier est un ".xcf". Et .xcf c'est donc uniquement pour les fichiers the gimp, qu'on utilise assez rarement dans les entreprises.

Donc comment répondre à ca ? C'est simple : je ne fourni pas mes fichiers maitres. Je fourni les fichiers en png (avec transparence ou non), ou en pdf selon les demandes. Mais je considére que xcf ou psd, je ne donne pas mes fichiers de travail au client. Sachant qu'un png ou un pdf s'ouvrent parfaitement dans photoshop, je n'ai jamais eu en 8 ans de personnes que ça ai géné plus que ca.


-On m'envoie un fichier final psd.... et je ne peux pas l'ouvrir

Alors celle la, fait partie des trucs chiant, ils faut l'avouer. Quand on travaille à plusieurs sur un projet, ou avec le graphiste, le maquettiste ou autre et qu'on nous envoi un psd.... on ne peut pas l'ouvrir. Dans ce cas la, qui à du m'arriver 4 ou 5 fois, il y a deux solutions : assumer, ou truander. Assumer, c'est dire honnêtement que vous n'utilisez pas Photoshop, et demander un png ou un pdf. Truander, c'est recevoir le fichier sans rien dire et trouver une/un collègue illustrateur/graphiste/maquettiste qui utilise Photoshop et qui pourra vous le transformer en png :D

J'ai pris l'option truande la première fois que cela m'est arrivé.... et puis forcément, comme ça prend du temps (spoiler: les gens ne sont pas à votre disposition pour vous transformer vos fichiers et ont d'autres occupations plus urgentes dans la vie) maintenant je prend l'option "j'assume". Et.... parfois les gens sont surpris, parfois ils s'en tapent complétement et je reçois le fichier demandé en quelques minutes. On s'en fait tout un monde....


-On m'envoie un fichier avec calques psd...et je ne peux pas l'ouvrir

Nuance subtile sur la phrase précédente.... dans le cas de figure précédent, l'extension du fichier n'a pas forcément grand intérêt, puisqu'on parle d'une image "simple". Par contre, si on vous envoi un fichier ou vous avez BESOIN d'avoir les calques séparés.... je ne vais pas y aller par quatre chemins: vous êtes dans la mouise. Il n'y a pas vraiment de bonne façon de s'en sortir, à moins de demander à quelqu'un d'ouvrir le psd, de sauvegarder chaque calque indépendamment avec un fichier png chacun.... puis de rouvrir tout ca sur GIMP, calque par calque. Du coup , c'est "faisable" mais c'est un sacré bordel quand même.


Personnellement, en 8 ans, le cas de figure ne s'est jamais produit.


-le fichier est en RVB... il faut du CMJN

Alors c'est le truc le plus complexe et sur lequel je me suis arraché très longtemps les cheveux. Pour faire simple, RVB et CMJN ce sont des profils de couleurs, le RVB est celui utilisé pour vos écrans, le CMJN est celui adapté pour l'impression (rvb rouge vert bleu, CMJN Cian Magenta Jaune Noir). Tant que vous ne faites pas d'impression, aucun soucis. Si vous en faites, c'est quelque chose qui est handicapant lorsqu'on travaille comme moi sur GIMP.


GIMP travaille uniquement en RVB. Donc sur les écrans vos couleurs seront belles, mais si vous les imprimez.... elles seront belles aussi, mais elles seront différentes. J'ai découvert ça lors de l'impression de mon premier bouquin, avec sur l'écran une couleur rouge vif et a la réception une couverture beaucoup plus "terne" et foncée que je n'avais imaginé.


C'est un REEL PROBLEME si vous avez besoin de travailler ultra fidèlement avec des teintes très précises. Si vous pouvez vous permettre une légère différence, c'est moins un soucis, surtout si comme moi, vous avez appris progressivement à "compenser". Je sais comment les choses rendent et je fais la "transformation" dans ma tête quand j'applique mes couleurs.


Cette histoire de profils , j'ai cru que je l'avais résolue quand j'ai trouvé une sorte d'adon pour GIMP qui permettrait de convertir ses fichiers en CMJN. Au delà du fait que personnellement, j'ai trouvé l'installation terriblement compliquée (faut dire que je ne suis pas forcement ultra douée non plus en manipulation d'extensions, de plugins etc, mais quand même, c'était vachement long et complexe quand même) la déception fut grande au final:

cette extension permet de CONVERTIR votre fichier RVB en CMJN, mais pas de "travailler" en CMJN.

Donc au final.... ça ne change pas grand chose. Vous faites un fichier en rvb qui vous convient. Vous le passez à la moulinette de la conversion: les couleurs sont modifiées légèrement, et donc vous n'avez plus la même image vraiment qu'au début. La seule chose que ce pluggin change, c'est que vous "voyez" un peu la différence, au lieu de confier cette étape à l'imprimeur.


Pour ma part, donc, je "'sais" à quoi vont ressembler les couleurs, par la force de l'habitude, et je laisse le soin de la conversion à mon imprimeur.


Je veux faire de la retouche photo avancée

Bon, pour le coup déjà vous n'êtes pas au bon endroit, et vous êtes mal quand même puisque honnêtement THE GIMP est très bien, mais pour faire quelques retouches basique uniquement. Par exemple, j'ai un truc dans le fond d'une photo, je veux le supprimer, je veux éclaircir, assombrir, rajouter une incrustation.... mais bon, on touche assez vite quand même les limites. Pour le coup ce n'est pas non plus très grave, puisque si vous cherchez, comme moi, quelque chose qui vous serve surtout à travailler en couleur sur de l'illustration à la main, ça ne devrait pas possible de problème.


Je veux vectoriser un fichier

Bon, voila quelque chose qui ne se fait pas sur GIMP (je n'ai jamais dit qu'il était parfait ! ). Les moments ou j'ai une image à vectoriser sont assez rare d'ailleurs, et lorsque ça arrive, je confie le travail à "Superpictor" (et je ne suis pas sponsorisée pour vous dire ça ! ) que je vous recommande chaudement. Pendant un temps, je me suis dis que j'allais apprendre à le faire, et puis j'ai fait le ratio temps dépensé pour savoir faire ça, par rapport au nombre de fois ou ça allait me servir... et du coup j'ai décidé de déléguer au final.


QUELQUES EXEMPLES DE CE QU'ON PEUT FAIRE SANS PHOTOSHOP


Voici quelques images mises en couleur via THE GIMP, par moi sur la première ligne (aplats dégradés) ainsi que par LordFox pour les foxonautes sur la deuxième ligne avec un travail beaucoup plus poussé sur la couleur. (deux styles complétement différents de mise en couleur comme vous le voyez).



CONCLUSION ?


Conclusion, il est possible de se passer de photoshop si:


  • vous démarrez et vous ne pouvez/voulez pas trop investir pour le moment

  • vous cherchez un outil principalement pour l'illustration (et non pas la retouche photo)

  • vous réalisez des images qui n'ont pas souvent besoin d'être vectorisées

  • vous êtes capable d'accepter une petite différence de nuance dans les couleurs en cas d'impression

A l'inverse, il me semble difficile et pas forcément optimisé de s'en passer si:

  • vous avez souvent des fichiers psd à ouvrir pour les travailler

  • on vous demande des fichiers uniquement vectorisés

  • vous voulez travailler de A à Z en numérique (encrage compris)

  • vous faites du mix illustration/photo


Au final, aujourd'hui, pourquoi je reste sur THE GIMP? Techniquement, aujourd'hui je ne suis plus vraiment dans la configuration que je ne suis pas sure de continuer et donc pas sure d'investir, je pourrai donc y passer. Il se trouve que j'ai essayé, mais j'ai été trés déroutée par l'outil, car bien évidemment toutes habitudes (et raccourcis) que j'utilise sur GIMP ne "fonctionnent" pas. Je prend un temps fou pour tout faire et.... en faisant le ratio avantages/temps passé.... j'ai préféré continuer avec quelque chose que je maitrise mieux, qui me permet de travailler rapidement, et qui dans mon cas possède au final assez peu de désavantages.


Attention, je ne dis pas que photoshop n'est pas bien. Si vous démarrez, qu'il va vous falloir apprendre un logiciel et que vous pouvez vous permettre d'investir dans cet outil, foncez ! Vous prendrez les bonnes habitudes et vous aurez à votre disposition une palette d'outils beaucoup plus large qu'avec GIMP. Mon propos ici était de démontrer la possibilité et la viabilité d'autres alternatives.


Photoshop est un super logiciel, mais il n'est pas la seule option :)



Que vous soyez débutant, amateur ou pro, j'espère que cet article vous aura été utile ! N'hésitez pas à poser vos questions en commentaires si vous en avez, je me ferai un plaisir d'y répondre :)


Bonne création !




50 vues

Abonnez vous aux prochains articles

Mots clés

redpaln.illustrations@gmail.com   |   06-34-11-24-08

Montfaucon d'Argonne | Grand Est | France