Les 9 choses qui ont changé (ma vie ou mon travail) en 2020

Cette année à été incroyable. Dans tous les sens du terme, et quasiment pour tout le monde. Cette année, il a fallu repousser nos limites, apprendre à nous adapter, à voir plus loin, à relativiser, à souffler, à avoir confiance malgré tout....


Alors plutôt que de faire un long récap comme c'est plus ou moins la coutume normalement, j'ai décidé de faire une liste. J'avais à la base réfléchi à faire une sorte de classement... mais clairement, il s'est passé tellement de trucs différents que j'aurai vraiment du mal à vous dire lequel était plus important que l'autre. Tous ont été importants quand ils se sont passés.


Alors plutot qu'un ordre d'importance, j'ai décidé de faire ça dans l'ordre chronologique :)



1 ) JANVIER: j'ai accueilli ma première stagiaire



Evidemment, j'avais déjà eu des lycéen.es en stage les années précédentes, mais la il s'agissait non pas de quelqu'un qui voulait être illustratrice mais qui faisait une formation dans la communication. C'était la première fois que j'avais quelqu'un aussi longtemps (trois semaines si mes souvenirs sont bons) dans des conditions réelles.


Clairement, ça m'a permit de conforter quelque chose qui me tente depuis quelques années: l'envie de ne plus forcément travailler entiérement seule, de déléguer certaines parties, et a terme d'avoir d'autres personnes à mes cotés.


Bon, à ce niveau la, 2020 n'a pas été l'année la plus ouf pour mettre en place ce genre de projets, je vous l'accorde :D Mais au moins, ça m'a permis de tester.


Bonne route Laura si tu lis ces lignes :)



2) MARS-AVRIL... travailler de chez moi



Mon premier "bureau" dans le salon

Au début, je me suis fait un petit coin dans la bibliothéque du salon. Vous vous en souvenez tous... on se disait que ça durerait pas longtemps !


Et puis finalement, comme c'était parti pour durer, j'ai décidé de transformer la chambre d'ami en bureau à temps plein. Travailler du salon, je l'avais fait pendant plusieurs années avant d'ouvrir la boutique: clairement, c'est pas forcément évident évident.



le magnifique panneau de porte fait par ma fille. Comme vous le voyez je peux "tout faire pour vous" :D

J'ai conçu et aménagé à l'époque mon bureau avec ce que j'ai trouvé... tous les magasins étant fermés, j'ai récupéré une table dans mon garage, et j'ai fait comme j'ai pu. Tout le reste de mon matériel était encore à l'époque dans ma boutique de Verdun. (je prendrai la décision de fermer en avril).


Mon bureau pendant le confinement, avec pas grand chose mais l'essentiel ^^



Revenir travailler de chez soi après presque 5 ans à travailler ailleurs était une sensation assez bizarre. Mais d'un autre coté, tout était absolument bizarre dans cette période.


Donc on ne va pas se formaliser la dessus !







3) MARS: j'ai été élue maire de mon village avec mon équipe lors des élections municipales


Alors techniquement, ça n'a pas forcément grand chose à voir avec l'illustration, on est d'accord. Sauf que: déjà ça fait quand même partie des choses qui ont changé ma vie en 2020 (et pas qu'un peu ! ) et que ça explique le prochain paragraphe qui a été un changement vraiment énorme.

Bon, j'ai mis l'élection en mars, mais elle n'aura finalement pris effet qu'en mai, à cause du confinement.



4) AVRIL: j'ai fermé mon atelier boutique


Mon atelier boutique, tiens, justement. C'était un pari un peu fou, dans lequel je m'était lancée en 2015... un truc extra avec lequel j'espérais au moins tenir une saison... Finalement, j'y suis restée et je vous y ai accueilli pendant presque 5 ans, à quelques mois près !


Pourquoi fermer ? Avant le confinement, je pensais pouvoir, si j'étais élue, gérer à la fois la boutique et mon mandat... le confinement m'ayant obligé à travailler de chez moi.. je me suis rendue compte que non seulement c'était faisable, mais qu'en plus imaginer faire les deux en même temps était plus ou moins une folie... j'allais passer ma vie sur la route à faire la navette, j'aurai beaucoup de mal à avoir des horaires fixes à l'atelier...


Fermer la boutique à été un moment important dans ma vie d'illustratrice, mais une décision qu'il fallait prendre. Je n'aurai pas pu tout faire en même temps, surtout que mon atelier boutique se trouvait à une demi heure de mon village... j'aurai passé mon temps sur la route.


Avec tout ce que j'ai eu à gérer cette année, je pense que je n'ai pas encore bien eu le temps de me rendre compte que cette page s'était tournée. Quand je retrouve un des cartons que je n'ai pas encore eu le temps de déballer du déménagement, je me rends compte que c'était quand même un "sacré truc". Pendant des années (depuis que je suis petite, je crois) j'avais rêvé avoir un jour une boutique à moi (et à l'époque pas forcément d'illustration), aujourd'hui c'est une sensation étrange de "savoir ce que ça fait " d'avoir une boutique, plutôt que de se le demander.


Est ce que je suis nostalgique ? Pas vraiment, en tout cas, je choisi de ne pas l'être. Progresser dans la vie, c'est sacrifier quelque chose qu'on à pour quelque chose qu'on veut avoir, c'est savoir qu'il faut faire des choix et les assumer. Fermer la boutique était la meilleure décision à prendre, c'était une étape de plus dans mon évolution, et même si parfois certains aspects me manquent (comme vous rencontrer ! surtout que cette année, aucune expo n'a pu avoir lieu) je ne regrette pas, et j'en garde de merveilleux souvenirs.



5) AVRIL: le confinement, les défillustrés et le tipeee


Bon pour le coup, je suis loin d'être la seule qui a vu sa vie chamboulée par le confinement... Mais du coup, qu'est ce que ça à changé dans mon travail ? Au début, c'était la panique totale à bord.

Clairement.

En une semaine, j'ai vu tous mes contrats pros annulés. Restaurants, musées, festivals, évènementiel ... les uns après les autres, tout était reporté ou supprimé. Ca a été une sacrée source d'angoisse, de part nos choix de vie (dans notre famille, papa est au foyer pour faire l'école à la maison, et moi je bosse pour faire tourner) je vous avoue que j'ai vraiment eu peur de ne pas m'en sortir pour la première fois depuis 8 ans. (bon, je ne suis pas en train de vous dire qu'avant je n'avais jamais peur, mais pas à ce point la, j'avais toujours un petit truc sous le coude quand même).


Heureusement pour nous indépendants, assez rapidement, le fond de solidarité s'est mis en place, et nous à permis de garder la tête hors de l'eau. Clairement, même si il y a eu des ratés, même si tout n'étais pas parfait, il est clair que sans cette aide, je ne sais pas très bien comment je m'en serai sortie.


Le confinement, c'est aussi le moment de se réinventer: c'est la que j'ai commencé à vous proposer des cours de dessins participatifs tous les jours (puis si ma mémoire est bonne, tous les deux jours). C'était un super souvenir de vous retrouver à chaque direct pour corriger les croquis, vous donner des conseils et répondre à vos questions.


Pendant le confinement, j'ai décidé également de proposer "autre chose" avec la mise en ligne d'illustrations gratuites et les cours qui restaient ouverts à tous, ainsi que la mise en place d'un compte tipeee pour ceux qui voulaient me soutenir dans cette période difficile. J'ai clôturé mon tipeee il y a quelques mois, j'ai d'ailleurs écrit un <<article>> à ce propos.




6) JUIN-> OCTOBRE Se remettre en cause sans trouver de solution


Pendant l'été et une partie du début de l'automne, j'ai eu l'impression à la fois nette et terriblement désespérante que, peut être, j'avais fait le tour de ce que je pouvais proposer en terme d'illustration.


Pendant la première partie de l'année, j'avais voulu trouver plein de solutions pour m'en sortir, et j'avais lancé des pistes dans beaucoup de directions. Un nouveau livre ? Pourquoi pas. Retravailler mon site ? Réorienter mes choix ? Recentrer les sujets de mes illustrations ? Et puis d'abord, pourquoi je dessine ? Est ce que ça vaux bien le coup de continuer ?


Les commandes étaient au point mort (je parle surtout des commandes professionnelles) et quand ça ne fonctionne pas comme je voudrai, je prend toujours le temps d'analyser, d'essayer de me remettre en question et de trouver une façon nouvelle d'avancer.


Cette année, pendant plusieurs mois, je ne trouvais pas. Ca a été quelque chose de nouveau, et de très déstabilisant, réellement. Je me suis carrément demandée si je n'avais pas "fait mon temps" en tant qu'illustratrice et si ce n'était pas le moment pour moi de passer à autre chose.


J'avais l'impression de me répéter par mes illustrations, de perdre mon inspiration, de ne plus savoir me renouveler, et de m'éparpiller dans trop de directions, de faire trop d'illustrations sur des sujets qui ne me bottaient pas, d'accepter trop de choses trop éloignées de ce qui me faisait vibrer.


Et pendant plusieurs mois, j'ai cherché, cherché, cherché, sans trouver. Je pense que bien plus que le confinement, ça a été ma période vraiment douloureuse de cette année.



7) OCTOBRE trouver ma nouvelle voie


Il m'aura fallu du temps, il m'aura fallu me tenir au bord du gouffre intérieur pendant plusieurs mois pour que quelque chose sorte de tout ca... J'avais eu peur de me perdre, j'ai essayé de retrouver mon "style d'avant" (mais on ne peux jamais retrouver quelque chose qui a évolué... ) j'avais essayé beaucoup de choses nouvelles pour redonner du sens à mon travail.


La réponse est venue par la mythologie grecque et mon chéri. Oui, dit comme ça, ça peut paraitre étrange, mais c'est ce qui s'est passé. J'étais à deux doigts d'arrêter définitivement, après plusieurs jours sans rien réussir à illustrer du tout (ce qui pour moi ne m'étais jamais arrivé depuis 8 ans) et il m'a dit "pourquoi tu ne dessinerai pas quelque chose qui te plait ? genre dans la mythologie grecque ? Et si tu me dessinais un Poséidon ? Essaye au moins ça, je suis sur que ça va marcher."


Et ça a été le début d'un renouveau. J'ai travaillé différemment, en essayant non plus d'adapter mon style à mes sujets, mais en cherchant à garder mes lignes, en insérant des lettrages comme j'aime le faire (mais comme je n'avais jamais utilisé auparavant). La dessus, l'idée (et je ne me rappelle plus d'où elle est venue ! ) de changer de support et de travailler sur des fonds krafts. Et bingo, pour la première fois depuis des mois, j'ai vraiment pris plaisir à illustrer.


Au final, j'ai terminé l'année avec ma première série "renouveau" complète :)



8) Octobre: revoir mes tarifs

Ca, ça a été une autre révolution pour 2020... le confinement, et tout ce qui s'est passé, la difficulté de "relancer la machine" m'ont permis de me poser deux minutes (enfin, un peu plus) et de me demander si mes prix étaient en adéquation avec mon travail. Quand on a la tête dans le guidon... on ne réfléchit plus vraiment à ça.


Après avoir fait le point sur le temps passé sur mon travail, les échanges avec vous mes clients chéris, sur le temps de réalisation, et sur mon expérience en tant qu'illustratrice pro (mine de rien, ça va faire 8 ans ! ) j'ai donc retravaillé mes tarifs.


Au lieu de proposer des forfaits, je propose maintenant des illustrations sur devis, en fonction de la taille, du travail et de la difficulté de l'image. Clairement, ça n'est plus possible pour moi de passer 8h sur une illustration que je facture 100€ à un particulier, alors que pour les professionnels j'applique une autre grille de tarif. (n'oubliez pas, sur ces 100€, il y a les charges, les taxes, etc ! ).


Je me sens beaucoup plus détendue maintenant que j'ai retravaillé mes tarifs. Pour certains, cela sera probablement un regret, car cela rend mes illustrations moins "accessibles". Mais tout d'abord, tous mes tirages et mes cartes postales permettent d'avoir une illustration signée à moindre cout, et définitivement, non, contrairement à ce que je pensais quand j'ai commencé, je ne "dois" pas à tout prix être accessible à tous pour mon travail sur mesure. Je dois proposer un tarif qui soit logique en regard du temps passé, et du coté unique de mon travail (quand il est sur commande).


9) publier différemment sur les réseaux

Je me suis rendue compte en prenant le temps d'analyser tout ça (je crois que "analyser" était le maitre mot de mon année) que je publiais beaucoup, et pas forcément des choses super intéressantes pour vous, en tout cas au niveau de l'engagement c'était clair: les photos d'illustrations en cours "marchaient" moins bien que celle des illustrations terminées.


Mais j'aime bien aussi partager avec vous des croquis, des réflexions et des petits moments du quotidien.... alors j'ai trouvé la solution: depuis quelques mois, tout ce qui est quotidien, croquis, images en cours passe directement en story, et est effacé au bout de 24h.


Comme ça, si ça vous intéresse de voir des illustrations en avant première avant leur version finale, vous savez ou les trouver. Je ne publie plus sur mes pages que les images terminées (ou des images que je trouve sympa pour mon fil instagram.


mon fil instagram a l'instant ou je publie l'article

Mon fil insta, parlons en deux minutes: après pas mal de tâtonnement, j'ai décidé de ne pas y mettre que les illustrations, mais un peu de tout.... (sauf les croquis si vous avez suivi... enfin, peut être que je m'autoriserai une ou deux exceptions :D ), du moment que ça tombe dans l'ambiance que j'ai déterminé pour ma nouvelle ligne : kraft, métal, couleurs chaudes, carton, et cosy :) On va voir comment il évolue au fil du temps.



La chose qui n'a pas changé : j'ai les meilleurs clients du monde !


En cette année difficile, il y a eu pas mal de moments ou j'ai vraiment été touchée d'avoir des personnes qui s'intéressent à mon travail de manière aussi sincère. A vous qui avez lu et échangé avec moi sur mes moments de doute, qui avez apprécié aussi mon évolution, qui m'avez fait confiance pour quelques commandes.... à tous les professionnels qui m'ont confiés leurs projets malgré le contexte, la plupart du temps en me laissant carte blanche (ou quasiment !) pour illustrer au mieux....


Tous ceux qui ont compris mon virage et les nouvelles choses que je voulais proposer, et qui ont validé le support kraft et la nouvelle ligne.....

Tous ceux qui m'ont soutenu via tipeee pendant les mois ou il était ouvert....


Du fond du cœur, merci !












73 vues

Abonnez vous aux prochains articles

Mots clés

redpaln.illustrations@gmail.com   |   06-34-11-24-08

Montfaucon d'Argonne | Grand Est | France