Introducing -Paln

J'ai été plutôt silencieuse et peu productive cette semaine. Je n'ai quasiment pas posté de photo sur les réseaux, de nouveau dessin ou de vidéo...... parce que j'ai beaucoup réfléchi, et moins dessiné qu'a l'accoutumée.


Aujourd'hui, je vous annonce qu'il va y avoir du changement.... ou pas. (oui oui, "'ou pas")



Cela fait maintenant 7 ans que je vis de l'illustration. C'est vraiment mon unique revenu (et celui de ma famille aussi) et mon unique travail, depuis toutes ces années. Je suis très fière d'avoir réussi à accomplir tout cela, à force d'expositions, de présentation de mon travail, de livres, de réflexion, d'échanges, etc.... en 7 ans, il s'en est passé des choses !


Cette période de confinement m'a laissé d'un coup avec une masse de travail qui s'est volatilisée, et, pendant ce temps la... j'ai regardé ou j'en étais.


Autocoaching de la semaine. Poser des questions, prendre des notes, faire des schémas, recommencer.

D'habitude, on a pas trop le temps pour ça. Enfin, moi pas trop. Mon travail est prenant, mais de part les choix que j'ai fais (en vivre ^^ ) je suis, comme la plupart des indépendants, toujours dans la course au jour suivant, au projet suivant, au contrat suivant, etc.


Alors j'ai pris le temps de regarder ou j'en étais. Je travaille sur des projets géniaux, j'ai le plaisir de réaliser des illustrations pour des musées, pour des panneaux de randonnées, pour des entreprises, pour vos anniversaires, mariages, naissances.... tous ces projets sont des projets fabuleux.


Mais... il y avais un truc bizarre qui me turlupinait (oui oui, turlupinait ). Depuis deux mois je cherchai à mettre le doigt dessus... sans trop réussir.


Quand on arrête de courir, on a le temps de se demander vers ou on court, et de réadapter sa destination, ou la façon de l'atteindre.


Tout ce début de semaine, j'ai vraiment eu un sentiment désagréable. Quelque chose n'allait pas dans mon travail, quelque chose qui me pourrissait la vie. J'ai essayé plein d'options différentes, j'avais ce sentiment que mon style, mon identité, était en train de "disparaître".... oui, ça doit vous sembler bizarre, cela me le semblait aussi, mais c'est la sensation que j'avais.


Et puis... j'ai fini par mettre le doigt sur un truc, qui m'a fait un peu peur, je vous l'avoue:

Si demain je devais faire une exposition personnelle, qu'est ce que j'aurai à exposer ?

Pas grand chose en fait. Voir même..... quasiment rien.


Ce constat m'a ébranlé. Pourtant, ces trois dernières années, j'ai travaillé beaucoup. j'ai beaucoup illustré, j'ai beaucoup dessiné. A vue de pif, ces trois dernières années, j'ai du faire pas loin de 1500 dessins...


Et la dedans, 12 seulement on été créés de manière "vraiment " personnelle, c'est la collection W I L D, et cela date de l'été 2019.(et j'étais quand meme restée "soft" et figurative)




A part ça... tout le reste, j'ai créé sur commande, avec plaisir, grand plaisir même, mais....


Je me suis pris ce constat comme un uppercut: depuis plusieurs années, je me suis fait abîmer, ou plutôt je me suis laissée abîmer, je suis complètement responsable, par le travail sur commande, et je n'ai plus rien créé de personnel, de nouveau, d'intime, de profond, je ne suis plus allée explorer les recoins de mon style particulier.


Progressivement, mon style s'est "lissé" pour correspondre aux commandes. On le reconnait toujours (c'est toujours une fierté extraordinaire quand les gens savent que c'est mon dessin, même si mon nom n'est pas dessus), certes, mais c'est loin de ce que parfois j'avais envie d'exprimer personnellement, de ma sensibilité artistique créatrice.


On pourrait croire que tout cela est un regret pour moi, alors que pas du tout. Déjà parce que regretter quelque chose qui a déjà eu lieu ne sert à rien. Et... parce que je pense que c'était une sorte d'échange, et qu'on a rien sans rien.


Avoir quelque chose nécessite de faire des sacrifices, et ce n'est pas ni un bien, ni un mal, c'est juste quelque chose de naturel.


Le sacrifice que j'ai fait, en adaptant mon style aux commandes, aux besoins, aux envies de mes clients, c'est que les habits de Redpaln se sont réduits progressivement à ce style "sur commande".


Ces dernières années, quand j'ai posté quelque chose de vraiment personnel, la plupart d'entre vous ont du se demander qu'est ce qui m'était arrivé Et puis inversement... ceux qui auraient liké un travail très personnel ont du être décontenancés en voyant les publications suivantes......


Même si on ne travaille pas "pour les autres" il est clair qu'il est compliqué de savoir qu'on aura pas la même réception avec une ou l'autre oeuvre, parce que cela ne touche pas le même public, tout simplement.


Du coup, sans m'en rendre compte, j'ai créé personnellement de moins en moins. J'ai fini inconsciemment par créer "ce qui plaisait" même si cela me plaisait aussi, c'était différent, et la création 100% personnelle a fini par me manquer, d'ou mon malaise de ces derniers temps.

Tout cela, je ne m'en serais pas rendu compte sans le confinement.... tout chose à du bon....



Tout ça pour quoi ?

Dans cette période de renouvellement, j'en suis donc arrivée à ce constat évident: je dois recréer a nouveau, du personnel, sans commande, sans validation, sans modifications, sans pression. J'en ai besoin.


Typiquement, ça, c'est du personnel

Dans le même temps, j'ai parfaitement conscience que le public qui suit Redpaln ne le suit pas forcément pour ça. Et dans ma tête d'ailleurs, Redpaln est associé maintenant à toutes ces créations sur commandes (je le répète, que j'aime beaucoup faire aussi).


Alors... j'ai pensé à me créer un espace de liberté totale. Un autre espace, et avec un autre nom. Après avoir pas mal réfléchi, j'ai fini par trouver une évidence : Paln, en quelque sorte le "cœur" de redpaln, ou ses tripes, c'est selon ^^



Avec Paln, je vais pouvoir revenir à l'essence de mon travail d'il y a 7 ans, avant d'en faire mon métier: créer, selon l'inspiration uniquement, sans contraintes. Explorer de nouvelles voies, même si elles ne me plaisent qu'a moi ^^


Certaines personnes suivront Paln, d'autres Redpaln, certaines les deux. Mais je pense que tout cela sera tellement plus clair et plus évident. Même pour moi, savoir que j'ai le coté illustration artisanale à votre service avec Redpaln est vraiment agréable, parce que je sais que j'ai le coté artiste avec Paln.


Redpaln ne changera pas en fait (d'ou le début de mon post "changements... ou pas)... ici je continuerai a travailler sur commande, pour vous, pour les entreprises, toujours avec cette même passion et bonheur.


Ce qui va changer, c'est que je vais rallumer ce qui s'était endormi, et bon sang de bon sang (je peux parler comme je veux, si ça se trouve à ce niveau de longueur, je suis toute seule ) je vous assure que ça fait du bien et que je me sens revivre.




Pour ceux qui aiment mon style alternatif, différent, profondément personnel, je vous invite donc à me rejoindre sur l'autre page : https://www.facebook.com/palnartiste

et le site internet: https://www.paln.fr

0

La boutique atelier

11 rue gambetta 55100 Verdun

Lundi-vendredi 11h-18h

06 34 11 24 08